Accueil > En route ! > 7 avril : les check points

7 avril : les check points


posté le 7 avril, par Kardiatou

Nous sommes partis de Jericho pour arriver à Jerusalem le vendredi matin.
Nous avons quitté l’auberge très tôt pour pouvoir espérer passer le Check point sans problème et ne pas être en retard pour entrer sur l’esplanade des mosquées à Jérusalem.

Comme le vendredi est le jour de prière pour les musulmans, l’ambiance était très tendue, Car beaucoup de musulmans souhaitent venir à Jérusalem pour prier.

Les palestiniens doivent venir très tôt pour pouvoir espérer passer, sauf les palestiniens d’Israel qui eux au contraire ont une plaque d’immatriculation israélienne et peuvent donc circuler et passer plus facilement.

Ces interdictions de passage sont difficiles à vivre pour les palestiniens.
À cause des Check point, notre plan de départ était de nous rendre à Ramallah, afin de changer de bus et pour pouvoir passer. En effet, Notre chauffeur de départ ne pouvait pas passer le Check point car sa plaque d’immatriculation était palestinienne ; or les palestiniens n’ont pas le droit d’entrer en Israël, même pour aller à Jérusalem Est, partie palestinienne de la ville.
J’ai trouvé cela assez déstabilisant car il était dans son propre pays et ne pouvait pas circuler librement.

Finalement, en passant devant le Check point, nous avons décidé de descendre pour le passer à pieds. Malheureusement, il y avait beaucoup de monde au Check, nous avons donc choisi de prendre un taxi, avec une plaque israélienne pour pouvoir passer. Le chauffeur était un palestinien d’Israel, de Jérusalem. Ces palestiniens sont les seuls à pouvoir passer les Check point.

Nous avons vu plusieurs militaires israéliens, dont des femmes, tous assez jeunes.
Ils étaient en train de fouiller les voitures, la queue était longue. Mais pas autant que la file d’attente pour le Check des palestiniens.
Nous avons sorti nos papiers d’identités et nous nous sommes fait contrôler par les militaires.
Cela s’est très bien passé, puis le chauffeur nous a déposé dans la ville et nous avons dû marcher jusqu’à l’hôtel.

Nous avons appris aussi que, en dehors des palestiniens d’israël, les seuls Palestiniens qui peuvent passer sont les hommes et les femmes de plus de 60 ans. Tous les autres n’ont pas le droit.

J’ai trouvé cela assez méchant de la part des Israéliens, car au lieu de cohabiter ensemble dans un seul et même territoire, les deux peuples se divisent.

2017 Je joue je rencontre le monde | Site réalisé par Mme Vans